D’un héritage à un empire immobilier

D’un héritage à un empire immobilier
Rate this post

Après la mort de mes parents lorsque je n’avais que 19 ans, je me suis retrouvé à vivre seul dans une grande maison vide, pleine de souvenirs et de traces de leur passage sur terre. Même si c’est le plus gros et beau souvenir que j’avais d’eux, je ne pouvais pas me résoudre à vivre dans leur maison sans eux, j’ai donc fait estimer la maison et je l’ai vendu.

Nous vivions dans un petit village de bord de mer qui avait gagné en popularité depuis plusieurs décennies, donc je n’ai eu aucune difficulté à trouver une personne prête à acheter la maison au prix fort. Une fois cette dernière vendue, je me suis retrouvé avec énormément d’argent certes, mais je n’avais plus d’endroit où dormir, ni plus aucune motivation pour continuer à vivre cette vie seul. J’ai laissé tomber les études, je me suis refermé sur moi-même et je suis parti vivre chez ma tante pendant une année entière. 

Là-bas j’ai commencé à me reconstruire, à essayer de redonner du sens à ma vie et j’ai beaucoup travaillé sur moi pour développer mes compétences et faire quelque chose de grand, quelque chose de si grand que de là-haut, mes parents puissent me voir et être fière de moi. C’est au cours de cette année que j’ai pris la décision d’utiliser tout cet argent dont j’avais hérité, pour me construire une vie de rêve et pouvoir financer des projets qui fassent réellement bouger les choses.

L’investissement immobilier pour changer les choses 

Bâtiment, Fenêtres, Balcons, Façade, Appartements

La première idée qui m’a traversé l’esprit à l’époque, était de trouver un appartement à vendre à Montpellier pour en faire l’acquisition et le mettre en location. Mais je n’ai pas foncé tête baissée dans le projet sans m’informer auparavant. J’ai acheté différentes formations sur l’investissement immobilier, rencontré des professionnels du secteur, lu des livres et j’ai appris à utiliser mes mains pour pouvoir faire des travaux moi-même. J’ai passé environ quinze mois à me former, m’informer et chercher le premier bien dans lequel je souhaitais investir, puis je me suis finalement lancé dans un projet avec rénovation et optimisation pour la colocation. En parallèle j’ai également décroché un travail dans un bureau afin d’avoir une première rentrée d’argent régulière et pouvoir augmenter ma capacité d’emprunt.

Une fois le premier bien en location, j’ai attendu une année révolue et j’ai acheté trois autres appartements dans le même genre, toujours à Montpellier pour avoir la possibilité de me rendre sur les lieux rapidement en cas de nécessité. J’ai continué sur ma lancée et petit à petit j’ai pris de l’expérience, je me suis fait des contacts, un nom et aujourd’hui je possède une vingtaine de biens répartis dans différentes villes et pays, je vis pleinement de mes revenus immobiliers et chaque année je reverse une partie de mes revenus à une association qui me tient à coeur. Que ce soit dans la protection des animaux, l’aide internationale ou encore l’assistance aux SDF et tout cela, je le dois à mes parents et c’est pour les rendre fières que je le fais. C’est triste à dire, mais je ne pense pas que j’aurais pu faire autant de choses de ma vie s’ils n’étaient pas partis si prématurément, comme quoi il y a toujours du positif à tirer du chaos et de la tristesse.