Erreur de jeunesse : se débarrasser d’un tatouage honteux

Erreur de jeunesse : se débarrasser d’un tatouage honteux
Rate this post

Se faire tatouer entre ses 18 et 30 ans c’est une idée qui traverse l’esprit de tous, pourtant nous sommes tous au courant qu’un tatouage est permanent, qu’il risque de ne plus nous plaire au bout de quelque temps ou de mal vieillir et qu’on a beaucoup de chances de le regretter. Pourtant, tous les jours des jeunes se font tatouer des trucs très visibles, très trash, très engagés ou tout simplement très laids, parce que lorsqu’on est jeune on ne réalise pas ce que ce sera d’assumer ce tatouage pendant les 30 ou 50 prochaines années.

Un de mes meilleurs amis est tombé dans le piège du tatouage, il s’est monté la tête tout seul en regardant des émissions de tatouage, en discutant avec des personnes tatouées, etc. Puis il a décidé de se faire tatouer, il n’avait pas vraiment d’idée mais il voulait un tatouage et soir lors d’une soirée bien arrosée, un jeu de mots lui traverse l’esprit et il se dit que ça ferait un super thème de tatouage. Sans surprise il a été au bout de sa bêtise et s’est fait tatouer un dessin ni fait ni à faire sur le mollet, puis à prit rendez-vous pour un détatouage laser Bordeaux 5 ans plus tard, quand il s’est enfin avoué que c’était un horrible dessin.

Retirer un tatouage au laser

Il est donc parti a Bordeaux pour se faire retirer définitivement ce vilain dessin qui lui collait à la jambe depuis trop longtemps. Je ne sais pas vraiment comment toute l’opération s’est déroulée, je sais simplement qu’il a dû retourner plusieurs fois au cabinet pour que le tatouage disparaisse complètement. Je sais également que les séances étaient étalées sur plusieurs semaines pour laisser le temps à la peau de se remettre et de cicatriser et il m’a aussi confié que c’était très désagréable, mais largement supportable.

Je ne peux pas vous dire s’il y a des parties du corps plus sensibles que d’autres, même si j’imagine que se faire détatouer au laser sur le visage doit être nettement plus désagréable ou douloureux que sur les fesses ou les jambes. À mon avis, le ressenti change pour chaque personne, nous n’avons pas tous le même niveau de tolérance à la douleur.

Je vous recommande donc, comme on vous l’a déjà recommandé des dizaines de fois, de ne pas vous tatouer sur un coup de tête, de ne pas vous tatouer la tête, de ne pas vous tatouer en soirée en étant alcoolisé et surtout de bien réfléchir à votre tatouage pour obtenir un résultat qui soit réellement beau.