Tour d’horizon de la carpe koï

Rate this post

Le poisson carpe koi symbolise la chance au Japon. Selon les transcrits du pays, ses origines dataient de l’an 200 ans après JC. Par ailleurs, le poisson serait amené à travers l’Europe.

La carpe koï : très différente du poisson rouge

L’ancêtre des poissons rouges et de la carpe koï est une certaine espèce de carpe sauvage. Toutefois, ces poissons se différencient par leurs destinées. En effet, le poisson rouge devient une espèce ornementale en Chine tandis que les carpes Koi voilée sont vouées à devenir une source de nourriture à partir de l’élevage et de la sélection. Par ailleurs, la carpe Koi du Japon est plus grande au fur et à mesure qu’elle vieillit.

Comment élever des carpes koï ?

La méthode traditionnelle consiste à élever les poissons en étang. Les carpes koï apprécient vivre à l’extérieur et dans des zones où le climat est doux.

Toutefois, si vous vivez dans des régions dont la température est très basse, comme l’Alsace par exemple, l’étang va geler. La carpe koï est contrainte d’hiberner, ce qui a une répercussion sur son alimentation et son développement.

Elle doit ainsi bénéficier d’un mécanisme de chauffage qui fondra la glace et laissera circuler l’oxygène à travers le trou. Autrement, le poisson doit vivre dans un grand aquarium d’intérieur. Néanmoins, il peut avoir des difficultés à se développer dans un aquarium, d’où le choix du bassin extérieur pourvu de système de chauffage. Pour vous procurer les fournitures nécessaires, il faut se rendre auprès d’un commerce d’aquariophilie. Un conseiller vous recevra et vous accompagnera sur le choix du matériel de bassin approprié pour la survie des poissons.

Même si ces espèces de poissons sont robustes, elles ne supportent pas non plus les températures trop chaudes. Vous devez également prévoir une zone ombragée, mais aussi une certaine profondeur dans le bassin pour qu’elles puissent bénéficier d’une fraîcheur même pendant les mois d’été.

L’élevage de la carpe koï consiste également à mettre en place des plantes aquatiques flottantes, semi-immergées ou immergées comme les roseaux ou les jacinthes. Elles servent de :

  • filtration biologique du bassin
  • cachette face aux grands oiseaux ou aux chats prédateurs
  • zone ombragée
  • décoration au bassin

Bien choisir sa carpe koï

Plus les poissons mûrissent, plus ils changent d’apparence. Les motifs et les couleurs se modifieront au fil des années. Il est ainsi conseillé de choisir sa carpe koï pour sa bonne santé.

Voici les caractéristiques à prendre en compte :

  • une colonne vertébrale droite
  • des ouïes fermes
  • une grande bouche
  • une grande nageoire
  • un déplacement actif

Par ailleurs, ne le libérez pas immédiatement dans votre étang, mais laissez-le dans le sac ; flotté sur l’eau pendant 20 minutes.