Tout sur le « burn-out », le syndrome d’épuisement professionnel

Tout sur le « burn-out », le syndrome d’épuisement professionnel
Rate this post

D’après l’organisation mondiale de la santé (OMS), le burn out est « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

En France, les cadres sont les premières victimes de ce syndrome d’épuisement professionnel. Selon le dernier sondage effectué, un cadre sur deux a déjà fait un burn-out.

Face à ces chiffres alarmants, les entreprises doivent mettre en place des procédures idoines afin d’éviter le burn-out, l’une des conséquences du stress chronique au travail.

Qu’est-ce que le burn-out ?

 

Le burn-out est l’une des maladies professionnelles due au stress chronique au travail. Lorsque le salarié essaye d’atteindre des objectifs irréalisables ou encore d’exécuter des tâches qui dépassent ses capacités, il peut tomber dans le stress au travail qui pourra conduire à un épuisement mental et physique que l’on appelle le burn-out.

Ce syndrome d’épuisement professionnel ressemble au processus lent de dépression qui peut s’étendre à plusieurs semaines ou mois dans certains cas.

Qui sont les plus exposés au burn out ?

 

Ce syndrome d’épuisement professionnel touche essentiellement les employés très engagés dans leur activité professionnelle. Les personnes ambitieuses qui souhaitent que tout soit parfait malgré les objectifs élevés.

Les salariés surinvestis sont exposés plus au burn out. En effet, l’employeur leur exigera toujours de plus, il peut aussi leur fixer des objectifs plus élèves. Résultat : le salarie redouble d’ardeur et s’épuise. Sa carrière professionnelle n’évolue plus et ses efforts ne sont pas reconnus par son patron.

Dans d’autres cas, le burn out peut se traduire par une perte de contrôle. Le salarié ne peut plus faire face aux exigences de son poste. Ses efforts ne sont pas appréciés par le patron. Il se sent plus fatigué et très déçu. Son comportement devient plus agressif. Lorsque le salarié se sent épuiser, il préfère parfois s’isoler du travail, de ses collègues et de son entreprise.

Dans certaines situations, le travailleur peut perdre tout intérêt pour son travail car il est complètement épuisé et découragé. Il peut aussi se sentir dans une impasse conduisant à une dévalorisation du soit. C’est la phase d’épuisement professionnel qui commence déjà…

Quels sont les symptômes du burn-out ?

Sur le plan physique, le burn out chez le salarié peut se traduire par des troubles du sommeil, une fatigue anormale, des contractions musculaires et parfois des douleurs dorsales.

Au niveau psychologique, le travailleur peut perdre son contrôle et ses capacités de concentration ou de réalisation de plusieurs tâches à la fois. Son caractère devient triste et plus irritable…

Parmi les autres signes du burn out : le comportement agressif, le repli sur soi, l’isolement… Le salarié se sent démotivé et il n’a plus d’intérêt pour son travail.

Et comment faire face à ce syndrome ?

 

Dans l’entreprise, le burn-out se traduit par une augmentation du taux d’absentéisme et pour une longue durée, une présence inefficace au travail, le nombre d’accidents et de blessures devient plus important. Parfois, le burn- out peut entrainer une augmentation des retraites anticipées qui ont un cout élevé (des milliards d’euros) pour une entreprise.

La prévention est le principal moyen pour lutter contre le stress au travail qui peut se transformer au burn-out s’il n’est pas traité.

Pour se débarrasser du stress, les entreprises doivent mettre en place des actions de prévention collectives telles que les formations qui permettent d’agir sur les causes du stress et d’apprendre les bons gestes pour éviter les situations stressantes.

En tant que chef d’entreprise, si vous êtes conscient des dangers du burn-out sur la santé de vos salariés ainsi que sur le fonctionnement de votre société, n’hésitez pas à organiser une formation gestion du stress en entreprise en collaboration avec un centre agréé.

Ce genre de formation est destiné aux salariés et aux employeurs travaillant dans un environnement professionnel stressant.

Pour trouver un centre de formation gestion du stress, faites une petite recherche sur le net et vous aurez en quelques cliques une liste des centres certifiés en ce métier.

N’hésitez pas à entrer en contact avec quelques-uns pour avoir une idée sur le programme et le déroulement de la formation. La plupart des centres proposent une formation de quatre demi-journées qui peuvent être organisées dans vos locaux.

La formation gestion du stress en entreprise va permettre à vous et à vos collaborateurs de comprendre le mécanisme du stress et d’apprendre à maitriser les émotions négatives et faire face ainsi à toute situation stressante.